Entretien avec Singrid Hobbé, styliste d’Itakoé

Entretien avec Singrid Hobbé Itakoé

Singrid Hobbé styliste talentueuse, insuffle une authenticité nouvelle et émouvante à chacune de ses collections de prêt-à-porter. Créatrice et Artisan d’Art de France, Singrid nous ouvre son atelier-boutique situé sur Pézenas et nous confie son parcours et la vision de son métier. L’occasion également de se pencher sur sa collection automne hiver 2016/2017.

Pouvez-vous nous parler de votre expérience dans le prêt-à-porter? Pourquoi avez-vous décidé de choisir ce métier?

Créations Itakoé
Crédit Photo : Florence Renerre

D’aussi longtemps que je me souvienne, j’ai toujours voulu exercer le métier de styliste. Je suis passionnée par la création sous toutes les coutures. Les rencontres qui ont jalonné mon parcours, m’ont permis d’affiner mon rapport au prêt-à-porter et son univers infini.

Ma formation en art appliqué et stylisme m’ont permis d’exploiter et d’assimiler les techniques de créations. La formation de costumière de théâtre et les différents stages m’ont plongé au cœur de la technique et de la matière.

Dès la fin de ma formation scolaire et professionnelle, je me suis lancée dans l’aventure. C’est en 2003 que j’ouvre ma première boutique. En 2007, mon atelier-boutique, devient mon écrin, mon espace de travail et d’échange, un lieu plus spacieux de création, de fabrication et de diffusion.

J’y présente mes collections, mes robes d’exception et propose du sur-mesure.

Vous faites un métier qui nécessite un renouveau constant, qu’elles sont vos sources d’inspiration?

Imaginer, créer, fabriquer, c’est vital pour moi. Les rencontres et échanges engendrés par mon métier me nourrissent et me font avancer. Mes clientes sont ma source d’inspiration fétiche. Dans mon atelier-boutique, je mets au point depuis plus de 10 ans les différentes collections pour sublimer les femmes; les mettre en valeur; qu’elles se sentent bien et belles dans n’importe quelle situation.

La danse et le théâtre influencent également mon travail. Je suis en quête d’une silhouette sublimée par le mouvement, d’une ligne minimaliste et souple ponctuée de détails raffinés .

Comment se déroule le processus de création et de fabrication de chaque collection? Parlez-nous de « l’A.D.N.» d’Itakoé.

La collection naît d’une rencontre, d’une inspiration, d’une ambiance ou d’un souvenir.  Ensuite je rassemble des images, des sentiments et je construis une histoire avec les tissus et une gamme de couleurs. Pour finir je travaille sur le dessin, les volumes et les détails ainsi que les prototypes. Quelquefois l’inspiration vient en chinant les tissus, sur un coup de cœur ressenti avec une matière.

Je prends plaisir à travailler la matière et le rapport aux couleurs. L’utilisation du jersey et de la résille, mes matériaux de prédilections, me permettent d’élaborer des modèles féminins, fluides et confortables.

J’aime jouer sur les transparences et le mouvement. Quotidiennement, je découpe, j’assemble, je torsade, je noue et je réapplique les résilles ainsi transformées pour parfaire mes tenues.

Ruchés, fleurs, froufrous, amènent un univers poétique, graphique et coloré. J’exploite la matière pour lui donner une nouvelle dimension.

Comment organisez-vous vos journées? Quelles sont vos différentes casquettes?

Il faut être polyvalent dans ce métier. Les journées ne sont pas assez longues ! Je passe sans cesse du métier de styliste à celui de modéliste, du travail de création, à l’élaboration de ma collection ou robes de mariée, du patronage à l’écoute et à l’accueil des clientes, de la comptabilité, au marketing…Sans oublier le rôle de maman. Cela demande une bonne gestion de son temps et de l’organisation. Il faut être passionné pour durer !

Pouvez-vous nous parler de votre nouvelle collection?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je travaille beaucoup sur des détails. J’adore mettre une pointe de dentelle pour rehausser la féminité d’ une pièce, comme par exemple pour souligner un décolleté.

Pour la nouvelle collection, j’ai flashé sur un tissu rouge profond. Une couleur pour égayer l’hiver. Il y a aussi du bleu, et des touches de violet…

Quelles sont pour vous les basiques, les pièces essentielles d’une garde-robe?

  • Mes basiques : une robe que je nomme « Je veux danser ». Une robe fluide qui met en valeur la féminité par son décolleté et par la cambrure soulignée  de nervures.
  • Les Jupes « Je suis Romantique » déclinées chez Itakoé dans différentes couleurs et longueurs où légèreté et transparence se côtoient.
  • Les vestes esprit tailleur renommées « Je la veux ! »
  • Et les « Rainbow » : Travail de ruché posé sur une encolure bateau. La collection est déclinée en robe ou en top et se personnalise au grès des envies.Itakoe création

Parlez-nous du processus de création et fabrication de vos robes de mariée?

Crédit Photo : Florence Renerre
Crédit Photo : Florence Renerre

C’EST D’ABORD UNE RENCONTRE : J’associe la future mariée au travail de création. Un duo s’installe : J’écoute, je conseille / La future mariée ajoute ses idées, ses envies et choisit ses tissus.

PUIS LE TRAVAIL D’ARTISAN  OPÈRE : Je commence un travail sur mesure, « fait main » J’allie les belles matières, mon savoir-faire et mes secrets d’atelier pour créer une robe unique. Je donne beaucoup d’importance aux détails et aux finitions

ET ENFIN LE RÊVE DEVIENT RÉALITÉ : Les essayages se passent dans un cadre intimiste dans ma boutique – atelier. J’essaie d’offrir un moment privilégié, une parenthèse. Au fil des essayages, la robe épouse les courbes, comme une deuxième peau elle va devenir parure : le  rêve  devient réalité ! Chaque modèle présenté est avant tout l’histoire d’une création exclusive et aboutie.

Pensez-vous que les métiers d’art ont eu un impact sur votre travail?

Logo atelier art de france

Je suis fière d’appartenir à cette grande famille des artisans d’art. Cette démarche de qualité, de valorisation du travail façonne l’image des artisans-créateurs. Cela m’aide à me projeter, à me stimuler pour me surpasser. La création de pièces d’exposition valorise mon côté artistique.

Dans mon atelier, mes machines sont installées au cœur de la boutique. Elles sensibilisent mes clientes sur mon travail d’artisan-créateur.

Quels sont vos projets? Vos ambitions?

Je viens de faire l’acquisition de nouvelles machines à coudre afin de progresser dans la qualité de mes finitions.

Je participe au Salon des artisans créateurs de Lodève, le dernier week-end de novembre.

J’organise un défilé pour les Ateliers d’Art de France qui se déroulera ce vendredi 7 octobre à la Maison des Métiers d’Art de Pézenas : Le thème est «Femme dans tous ses éclats ».

Faire perdurer mon rêve : Continuer à vivre de ma passion. Distiller avec douceur, poésie et couleur dans la vie des femmes qui portent mes créations.

Entretien recueilli par Florence Renerre

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s